Sûreté nucléaire

Qu'est-ce que la Sûreté Nucléaire ?

La Sûreté Nucléaire dans une installation nucléaire est l’ensemble des dispositions prises à tous les stades de la conception, de la construction, du fonctionnement et de l’arrêt définitif pour assurer la protection des travailleurs, de la population et de l’environnement contre les effets des rayonnements ionisants. Il s’y ajoute des mesures techniques pour optimiser la gestion des déchets et effluents radioactifs.

Un niveau de sûreté adéquat est obtenu grâce à un ensemble de mesures de natures différentes couvrant aussi bien des aspects techniques et organisationnels que culturels.

Comment assure-t-on un niveau de Sûreté Nucléaire adéquat ?

Le fondement de la Sûreté Nucléaire est la défense en profondeur.

Le concept de défense en profondeur introduit la prise en compte systématique des défaillances techniques, humaines et organisationnelles. Pour se prémunir de ces défaillances, des lignes de défense successives et indépendantes sont mises en place selon 3 axes :

PREVENTION : éviter la défaillance
SURVEILLANCE : anticiper la défaillance ou la détecter immédiatement
MOYENS D’ACTION : limiter les conséquences de la défaillance

Des moyens conçus spécifiquement à cet effet (techniques et organisationnels) sont associés à chaque ligne de défense comme par exemple :

• des barrières interposées entre le combustible nucléaire et l’environnement,

• des systèmes de sauvegarde pour prévenir ou gérer les accidents,

• des systèmes supports qui permettent aux systèmes de sauvegarde de fonctionner correctement,

• des analyses d’accidents d’origine interne ou externe pour vérifier la conception de la centrale,

• des analyses de risques (p.ex. incendie, inondations, chute d’avions,…)

• les analyses d’accidents graves pour permettre de couvrir également des situations non prévues à l’origine,

• des évaluations probabilistes de sûreté pour identifier les éventuels points faibles de la conception,

• …

Les programmes de test et de maintenance permettent de vérifier l’absence de toute dégradation des moyens mis en place.

Des dispositions particulières sont également mises en place pour couvrir des situations non prévues à l’origine : il s’agit des plans d’urgence et d’intervention interne et externe.

Le concept de défense en profondeur doit être appliqué tout au long de la vie de l’installation via une gestion rigoureuse de la qualité et une culture de sûreté permanente. La culture de sûreté est par définition « l’ensemble des caractéristiques et des attitudes qui, dans les organisations et chez les individus, font que les questions relatives à la sûreté des installations nucléaires bénéficient prioritairement de toute l’attention qu’elles méritent ». Une organisation qui veut instaurer et maintenir une culture de sûreté doit respecter les conditions suivantes:

• l’apprentissage et le perfectionnement continus notamment via le retour d’expérience

• l’attitude de remise en question, la modestie

• la rigueur et le professionnalisme

• une gestion ouverte à tous niveaux

• un environnement où les travailleurs sont libres d’évoquer des problèmes de sûreté sans crainte de sanctions

Qui est responsable de la sûreté ?

En Belgique, comme dans la plupart des pays, le premier responsable de la sûreté est l’exploitant de l’installation nucléaire. Les Autorités Belges et Bel V surveillent la mise en œuvre de la sûreté nucléaire par l’exploitant.

Pour les Centrales Nucléaires de Puissance (CNP) belges, les règles de conception sont dérivées de celles en application aux USA. Ces règles, explicitement mentionnées dans l’Arrêté d’Autorisation de chaque CNP, appliquent systématiquement le concept de défense en profondeur.

Au cours des dernières années, celles-ci ont été complétées par la législation belge, tel que l'Arrêté Royal du 30 novembre 2011 (Moniteur belge du 21 décembre 2011) intitulé Arrêté Royal portant prescriptions de sûreté des installations nucléaires.

Pour faire face aux situations d’urgence, l’exploitant est tenu de mettre en œuvre un plan d’urgence approuvé par l’Autorité compétente. Ce plan est intégré dans le Plan d’Urgence Nucléaire et Radiologique pour le Territoire Belge défini par l’Arrêté Royal du 17 octobre 2003.

Sûreté Nucléaire : La Philosophie Générale

Pour atteindre et maintenir un niveau adéquat, la Sûreté Nucléaire requiert une conception robuste avec des marges adéquates, mais aussi une exploitation rigoureuse.

Sur la base du retour d’expérience, une remise en question permanente est nécessaire pour identifier tout écart par rapport à la conception avant que l’environnement ne s’en trouve affecté.

Il s’agit donc d’une approche technologique développée dans un cadre culturel dans lequel des professionnels compétents sur qui l’on peut compter évoluent dans un souci d’autocontrôle permanent, qui bannit tout sentiment d’autosatisfaction.

Le rôle de Bel V est d’assurer que les exploitants d’installations nucléaires maintiennent constamment un niveau de sûreté aussi élevé que pratiquement réalisable.